Attirer des femmes de talent

Pour NOVACEL, être une femme travaillant dans l’industrie n’est nullement exceptionnel. Quelles soient techniciennes de maintenance ou responsables qualité, chercheuses en R&D ou opératrices sur ligne de production, les femmes occupent dorénavant toutes les catégories de postes chez NOVACEL. Notre objectif est de promouvoir l’égalité des chances et d’agrandir toujours plus notre vivier de talents en recrutant et en faisant la promotion des femmes au sein de nos entités.

Diverses mesures ont également été prises aux niveaux national et local pour mettre en avant les métiers de notre industrie et pour modifier notre image dans le but d’attirer des recrues féminines : interventions en collège et lycée, visites sur site, contacts avec les grandes écoles françaises…

Par ailleurs, nous avons obtenu un score de 88/100 pour l’Index égalité professionnelle Femme-Homme en France. Ce score se base sur une méthode de calcul publiée par le Ministère du travail et le Secrétariat d'État chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre la discrimination.

« Notre bon score, fondé sur les indicateurs des écarts des salaires, écarts d’augmentation individuelle et écarts de promotion entre femmes et homme, démontre l’attachement de NOVACEL à l’équité, à la diversité et à l’égalité des chances en interne à travers sa politique sur les ressources humaines » déclare Valérie Petit, Responsable des Ressources Humaines.

NOVACEL poursuivra ses actions dans ce domaine notamment en renforçant ses contrôles internes et en pérennisant ses démarches pour l’optimisation de la représentation des deux sexes au niveau de sa direction générale.

La loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 (connue sous l’appellation Loi « Avenir professionnel »), complétée par le décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019, exige que l’employeur évalue l’écart des salaries entre femmes et homme, ce qui aboutit à un classement social public de l’entreprise et, pour les entités présentant des écarts excessifs, l’obligation de mettre en œuvre des actions correctives (articles L. 1142-7 à 10 du Code du travail).