Lisez l’entretien avec Richard MARCHANT & Anne LOISON à propos de la NOVACEL ACADEMY

Afin de capitaliser sur son savoir-faire et gérer notre plan de succession, NOVACEL a annoncé le lancement de la NOVACEL ACADEMY dédiée à la formation des talents de demain et à les aider à surmonter les défis futurs auxquels nous serons confrontés.

De quoi s’agit-il précisément ? Pourquoi mettre cette formation en place ? Quels en sont les objectifs pour NOVACEL ? Vous pouvez en découvrir plus sur la NOVACEL ACADEMY en lisant l’entretien avec Richard MARCHANT, notre PDG, et Anne LOISON, notre Directrice des Ressources humaines. 

Novacel Academy


Vous avez annoncé la création de la NOVACEL ACADEMY. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Richard MARCHANT : La NOVACEL ACADEMY est l’outil de gestion de notre savoir-faire technique, les connaissances de notre entreprise, la formation de nos talents pour l’avenir et la sécurisation de notre croissance, ainsi que la création des meilleures équipes pour garantir la satisfaction de nos clients. Nous allons démarrer un pilote en février mais nous formerons de plus en plus de stagiaires au-delà de 2021, partout où NOVACEL et ses marques associées interviennent (BOSTON TAPES, WALCO, OMMA, NOVACEL PERFORMANCE COATINGS). Nous ciblerons également la formation de nos fournisseurs et clients sur nos produits, ce qui est en fait une prestation dont ils souhaitent tous bénéficier.  
Anne Loison: Il n’est pas possible d’apprendre le métier d’enduction dans une école, et nous avons donc pris la décision de créer notre propre structure de formation en interne. Nous avons fixé l’objectif d’accueillir pour cette promotion initiale 6 stagiaires en alternance ayant signé un contrat de professionnalisation d’une durée de 12 mois. 

Pourquoi créer cette formation ? Quels sont les besoins par rapport aux formations existantes de type scolaire ?

Richard Marchant: Nous devions créer la NOVACEL ACADEMY, d’abord pour les besoins du métier d’enduction, parce qu’aucune école n’assure une préparation aux emplois impliquant cette compétence. Par la suite, nous avons regardé de près la pyramide des âges parce que nous sommes obligés de former de nombreux opérateurs à Déville pour remplacer ceux qui partent à la retraite.
Anne Loison: La NOVACEL ACADEMY est l’outil de gestion de notre plan de succession pour nos opérateurs et le développement de notre savoir-faire. Un ou deux ans sont nécessaires pour la formation professionnelle complète d’un opérateur de machine d’enduction.

  Quels en sont les principaux objectifs pour NOVACEL ? 

Richard Marchant: Le but pour NOVACEL est de soutenir nos activités par le maintien de notre savoir-faire, voire de le développer encore plus, en engageant des salariés efficaces capables de faire face aux défis futurs auxquels nous serons confrontés, ainsi que des gens avec une capacité d’action proactive sur le plan de la stratégie (expérience client, Asie, marchés acycliques, solutions plus vertes, innovation).

  À qui cette formation est-elle destinée ?

Anne Loison: Au début elle sera destinée essentiellement à des personnes venant de l’extérieur  (ou tout intérimaire souhaitant suivre le cursus complet en vue d’occuper un poste au sein de l’entreprise).  Notre ambition ensuite est de la proposer à nos clients (sur la base de modules d’apprentissage technique) mais surtout de la déployer vers l’ensemble de nos autres sites de production (Europe & Amériques)

  What skills are taught? 

Anne Loison: L’enseignement recouvre trois domaines de compétence principaux :
Une formation généraliste (culture générale d’entreprise, marketing, RH, R&D…), des thèmes transverses (maintenance, méthodes, sécurité et environnement, ingénierie…) en plus, naturellement, de compétences techniques (par ex. process d’enduction, impression, bobinage, qualité). Cela nécessite 210 heures d’enseignement en salle mais aussi, ce qui est encore plus important, un apprentissage pratique sur la machine en tant que membre d’une équipe.

  Qui sont les formateurs?

Anne Loison: Les formateurs, qui sont deux, sont des professionnels travaillant au sein de l’entreprise qui ont bénéficié d’une formation au tutorat. Ils ont travaillé sur nos machinés d’enduction eux-mêmes pendant de nombreuses années.

  Quelles structures et outils/ressources ont été mises en place ?

Richard Marchant: Cette année il s’agit d’un pilote mais nous y dédions déjà des moyens significatifs (supports formateur & formation, stagiaires, une nouvelle salle dédiée, entre autres). Nous allons y ajouter d’autres ressources au-delà de 2021 avec un portail salarié proposant des modules d’apprentissage et nous déploierons l’ACADEMY au-delà de DÉVILLE afin d’intégrer l’ensemble de nos installations dans les filiales territoriales.

  Quel est le format de cette formation ?

Anne Loison: Elle est dispensée sur une période de 12 mois avec 290 heures d’enseignement théorique ; le reste du temps est consacré à l’apprentissage pratique sur les machines.

  Quels en sont les avantages pour les stagiaires ?

Anne Loison: la validation CQPI (une habilitation professionnelle) pour la conduite d’équipements industriels.
C’est une qualification reconnue par de nombreuses industries, dont la métallurgie et la pharmacie.
 

Télécharger l'interview en Français Télécharger l'interview en Anglais